Un Japonais sur cinq risque la mort par surmenage

capture-decran-2016-10-10-a-17-37-16

Ce phénomène est appelé «karoshi» au Japon. Un livre blanc sur le sujet a été approuvé vendredi par le cabinet du premier ministre Shinzo Abe.

Au Japon, travailler peut en soi s’avérer une activité dangereuse. Selon un rapport remis ce vendredi au premier ministre Shinzo Abe, un Japonais sur cinq risque de mourir au travail en raison d’un surmenage. Le phénomène est tel qu’il porte un nom en japonais: le «karoshi», littéralement «mort par excès de travail».

En savoir plus …