De la réalité augmentée à l’expérience virtuelle urbaine

Capture d’écran 2016-03-08 à 12.06.36

Dans le film Inception, une équipe d’ « extracteurs » orchestrée par Léonardo DiCaprio infiltre le subconscient d’un industriel au cours d’un « rêve partagé ». Cette forme fictive d’espionnage industriel permet d’influencer l’inconscient d’une victime en agissant sur son subconscient. Perpétuellement plongés dans un fantasme co-construit, les extracteurs doivent, pour distinguer la réalité du songe, définir un objet dont les propriétés changent selon le monde dans lequel ils se situent. Ainsi, une toupie qui ne s’arrête de tourner que dans la réalité, ou une pièce d’échecs capable de tomber uniquement dans le monde réel, leur servent à distinguer le vrai du faux, la réalité du rêve.

Et si ce film annonçait une bien sombre prophétie ? Et si l’avenir nous réservait une limite de plus en plus floue entre le monde réel et le monde virtuel ?

 

En savoir plus …